Comment choisir sa mandoline de cuisine ?

La mandoline est un ustensile de préparation culinaire extrêmement intéressant. Elle permet notamment de donner forme à vos principaux ingrédients sans effort. Elle assure en effet la précision des découpes, avec la possibilité d’ajuster les épaisseurs en fonction de vos préférences. Fruits ou légumes, tout y passe. Découvrez les critères à prendre en compte pour choisir l’ustensile qui vous correspond.

Étape 1 : les différents types de mandoline

Les mandolines de cuisine
Les mandolines de cuisine

Les mandolines sont classées selon leurs degrés de sophistication. La fréquence d’usage est notamment décisive lorsque vous sélectionnez votre coupe légumes.

Les mandolines en plastiques

Elles sont présentées en entrée de gamme. Abordables, elles sont principalement dédiées à un usage occasionnel. Il est toutefois à préciser que les lames sont faites en métal.
Les modèles semi-professionnelles ont été élaborés selon des technologies très abouties. Ces mandolines sont par exemple conçues en inox ou en acier inoxydable pour assurer un maximum de résistance. Elles sont de ce fait adaptées à un usage courant. Il est essentiel de bien s’informer sur l’acier afin d’éviter la rouille.

La mandoline de cuisine professionnelle

C’est un excellent choix pour un usage fréquent. Elle assure des découpes de différentes formes et est équipée d’un système de sécurité. Il faut en effet savoir que la manipulation de cet outil peut occasionner des blessures. L’acier inoxydable est le matériau le plus couramment utilisé pour la confection de ces modèles. Malgré leur appellation, les mandolines professionnelles sont parfaitement adaptées aux amateurs, ceci étant principalement dû à la sécurité élevée qu’elles assurent.

La mandoline de cuisine Révolution DeBuyer
La mandoline de cuisine Révolution DeBuyer

La mandoline japonaise

Les plus exigeants privilégient la mandoline japonaise. Les lames sont particulièrement affûtées, ce qui optimise la précision du résultat. En effet, ces modèles sont élaborés de la même manière que les célèbres couteaux japonais. Pour l’anecdote, ces derniers ont été inspirés par les sabres de samouraïs, ce qui explique leur tranchant exceptionnel.
Enfin, il y a les mandolines spécifiques. Elles sont pensées pour un usage unique : râper, émincer, trancher….

A tout cela s’ajoutent quelques détails qui joue un rôle essentiel sur votre confort d’utilisation. Des pieds antidérapants assurent ainsi la stabilité de votre coupe fruits et légumes durant sa manipulation sur votre planche à découper. Vous pouvez directement placer votre outil sur un faitout, une passoire ou tout autre récipient qui recueillera les ingrédients fraîchement tranchés.

Étape 2 : les matériaux de fabrication

Ce critère influence la durabilité de votre mandoline. Il est de ce fait étroitement lié à l’étape précédente.

Le plastique de cuisine

Comme préalablement mentionné, le plastique sert principalement à la confection des mandolines en entrée de gamme. Ces mandolines se dotent d’une lame tranchante métallique. Cette lame est pensée pour couper légumes et fruits, mais également le fromage comme le parmesan.

La céramique

La mandoline en céramique est particulièrement esthétique. Et dans la plupart des cas, elle est réglable. En d’autres termes, vous pouvez adapter les épaisseurs des découpes en fonction de la présentation de vos plats. Faites de fines lamelles, taillez de gros cubes, tout dépend de vos inspirations gastronomiques. Ces lames acérées sont prisées par les professionnels.

L’inox

La mandoline inox reste néanmoins une incontournable. Le matériau en question ne dénature ni le goût ni les apports nutritionnels des aliments que vous passez à la mandoline. Durable dans le temps, la lame inox est la plus fréquemment rencontrée dans les cuisines des grands Chefs.

Le matériau peut influencer la qualité de prise en mains. Si vous avez beaucoup de force, un modèle robuste est certainement plus adapté. Si vous avez l’habitude de manier vos ustensiles avec délicatesse, un modèle léger pourrait très bien vous convenir. L’essentiel est que vous vous sentiez parfaitement à l’aise. Si vous procédez à un achat en boutique, pensez à prendre une mandoline différente dans chaque main. Comparez les poids pour définir avec laquelle vous êtes plus à l’aise. Si vous réalisez un achat en ligne, n’hésitez pas à consulter les avis des autres consommateurs. Voyez ce qui leur plaît par rapport à un matériau en particulier. Les opinions émises par les professionnels sont cependant les plus intéressantes.

Étape 3 : le type de lame de la mandoline

La lame n’étant pas forcément conçue dans le même matériau que la mandoline de cuisine, il est important de lui consacrer un certain intérêt. La qualité des découpes en dépend en effet.

La lame céramique

La lame céramique a l’avantage de ne pas rouiller et de conserver son tranchant plus longtemps. Elle est de ce fait rentable que ce soit pour une utilisation à long terme ou pour un usage fréquent.

Les lames en acier inoxydable, gage de qualité et de longévité pour votre mandoline

La lame en acier inoxydable

Les lames interchangeables sur une mandoline
Les lames interchangeables sur une mandoline

Le montage d'une lame de mandoline
Le montage d’une lame de mandoline

La lame en acier inoxydable n’a pas a rougir de ses performances. Certains modèles peuvent être affûtés, ce qui permet de conserver le tranchant qui vous convient.
Notez aussi qu’il existe des lames “simples” et des mandolines à double lame.

Étape 4 : les types de coupe

Vous pouvez investir dans un modèle dédié à un usage précis ou plutôt acheter un ustensile adapté à des découpes variées de vos fruits et légumes. Pour ce faire, référez-vous aux découpes que vous pratiquez le plu souvent :

Les bâtonnets et les allumettes

La découpe en batonnets
La découpe en batonnets

La mandoline peut se substituer à un coupe frites en découpant vos fruits et légumes en bâtonnets.

 

 

 

La découpe  julienne

La découpe des légumes en julienne
La découpe des légumes en julienne

 

Pour rappel, ce sont de très fins filaments que l’on peut réaliser avec un couteau de chef. Toutefois, la mandoline vous fait gagner un temps précieux ;

 

 

La brunoise

La coupe en brunoise
La coupe en brunoise

On parle plus souvent de tailler en cubes ou en dés des fruits et légumes. L’opération peut se révéler fastidieuse lorsqu’il y a une quantité importante de fruits et légumes à découper

 

 

La coupe en rondelles

Découper ses légumes en rondelles
Découper ses légumes en rondelles

 

Selon l’épaisseur et les spécificités des découpes, la mandoline peut vous servir de trancheuse lors de la préparation de vos chips.

 

 

Les rondelles gaufrées

La coupe en rondelle gauffrée
La coupe en rondelle gaufrée

Certaines lames offrent la possibilité de réaliser des rondelles gaufrées, c’est-à-dire avec des quadrillages très fins. C’est une découpe assez rarement utilisée mais qui offre un rendu particulièrement esthétique.

Les lames interchangeables sont de véritables atouts. Vous n’investissez ainsi que dans une seule mandoline, celle-ci vous offrant la possibilité de diversifier vos plats ainsi que leur présentation. l y a notamment la possibilité d’utiliser votre mandoline comme d’une râpe à fromage.

 

 

 

 

 

Étape 5 : Le poussoir

Il faut garder à l’esprit que toute mandoline est tranchante. Il suffit d’un moment d’inattention pour qu’un accident survienne. D’ailleurs, même si vous prenez vos précautions, il suffit d’un rien pour vous blesser. Les aliments durs nécessitent parfois une certaine force et c’est ce qui engendre les petits accidents en cuisine. D’où l’intérêt d’opter pour une mandoline équipée d’un poussoir. Comme son nom l’indique, ce petit élément particulièrement discret se charge de pousser les éléments et de les stabiliser. Vous évitez ainsi tout contact direct de vos doigts avec les lames acérées. A défaut, il faut vous munir d’autres moyens de protection comme une manique.

Le poussoir d'une mandoline de cuisine
Le poussoir d’une mandoline de cuisine



Les marques telles De Buyer, Borner, Moulinex proposent par exemple des modèles avec poussoirs intégrés. Cependant, vous pouvez aussi acheter le poussoir séparément. Cependant, assurez-vous toujours qu’il soit compatible avec votre outil.

Étape 6 : l’entretien de votre mandoline

L’entretien peut se révéler délicat sur les mandolines à lames intégrées. L’ustensile trancheur représente en effet un risque pour vos doigts et le savon n’arrange pas forcément les choses.

Pour un maximum de sécurité, mieux vaut opter pour une mandoline dont les lames sont amovibles. Le nettoyage est moins fastidieux même si la prudence reste de mise. Pour vous simplifier la vie, il y a la possibilité de choisir un modèle qui passe au lave-vaisselle et donc facile à nettoyer.

Étape 7 : le prix

Le prix d'une mandoline

On trouve des mandolines à partir de 20€ pour les entrées de gamme. Ces modèles ne conviennent pas à un usage fréquent mais offrent des rendus remarquables pour des utilisations occasionnelles.

 

Si vous recherchez un modèle plus sophistiqué, proposant par exemple un choix de découpe plus vaste, il faut prévoir dans les 50€ comme la mandoline KOBRA V AXIS

KOBRA V AXIS DeBUYER
KOBRA V AXIS DeBUYER

 

Enfin, pour une mandoline professionnelle, il faut tabler sur un minimum de 100€. Ce prix quelque peu élevé est un gage de fiabilité, de durabilité et de performances. Evidemment, il est vivement conseillé de vous référer aux marques réputées avant d’investir une somme conséquente dans ce matériel de cuisine.

La mandoline de cuisine VIPER De Buyer
La mandoline de cuisine VIPER De Buyer

En résumé donc, la mandoline se choisit en fonction des spécificités techniques qui lui permettent de s’adapter à la fréquence d’utilisation prévue. Il ne faut pas négliger l’aspect pratique comme la facilité d’entretien et bien évidemment, il est essentiel de vous conformer à votre budget.

Laure

Ajouter un commentaire